CultureINSIDE

INSIDE: Immersion dans notre équipe d’ingénierie mécanique

Rédigé par
Caroline

À propos de la série INSIDE

Cette série plonge au sein de nos équipes afin de découvrir nos méthodes de travail et notre culture en coulisses.

Chez CLEIO, environnement de co-création intégré, nous bénéficions d’une équipe où le mot expertise rime avec partage, innovation et collaboration. C’est grâce à ce concept que chacun peut s’investir pleinement, être créatif et curieux, peu importe sa discipline. C’est ce qui permet aux différentes expertises d’échanger, de trouver des solutions innovantes et d’aller plus loin.
À découvrir dans les prochaines lignes: une immersion dans notre équipe d’ingénierie mécanique, guidée par Sébastien Cossette, son leader depuis 10 ans.

Diplômé de l’École Polytechnique de Montréal en génie mécanique, Sébastien Cossette a rejoint CLEIO (auparavant NOVO) en 2013 avec une solide expérience en développement de produit, au même moment que François Gélinas, designer. «À l’époque, CLEIO faisait affaire avec différents bureaux pour faire du développement mécanique et du design industriel, mais l’objectif était d’intégrer ces services à l’interne. C’est à ce moment que François et moi avons connu CLEIO», raconte-t-il.

Leur arrivée a permis d’ouvrir un département d’ingénierie mécanique et de design industriel: «Dans les quatre premiers mois, on était quatre. On faisait un peu de tout: recrutement, gestion de projet, rencontre avec les clients, évaluation, technico-commercial».

Depuis, notre entreprise s’est considérablement développée, en intégrant de nouvelles disciplines et en passant d’une vingtaine d’employés à près de 80 au début de l’année 2023.

Sébastien et François

Une équipe où l’on ne cesse d’apprendre

Sortir de sa zone de confort

En ajoutant de nouvelles forces vives à son équipe, Sébastien a pu endosser pleinement son rôle de leader en délaissant peu à peu le côté technique. Au quotidien, il s’occupe du recrutement de nouveaux experts et il apporte son aide dans les différents projets en cours.

Son but: faire croître les gens de son équipe pour qu’ils soient capables de faire preuve de leadership technique. «Le leadership technique, c’est pouvoir prendre les bonnes décisions dans les projets. C’est plus qu’exécuter», explique-t-il.

Pour obtenir ce résultat, tout se passe lors de l’attribution des projets: «Je ne vais pas lancer quelqu’un dans quelque chose de complètement nouveau, mais je ne vais pas non plus le garder dans seulement ce qu’il sait faire», poursuit-il. Et ça fonctionne. Alex a rejoint CLEIO il y a 9 mois, et il a déjà le sentiment d’avoir beaucoup appris, notamment sur la mise en production d’un produit:

«Faire les dessins, parler à des fournisseurs, ce sont des choses auxquelles j’avais un peu touché, mais je n’avais jamais vraiment eu une bonne méthodologie. Maintenant, j’ai une bonne démarche pour être plus rapide et efficace»

— Alex

Alex

Toucher à tout

La grande diversité des projets est un autre atout de taille pour un ingénieur mécanique qui a envie d’élargir ses connaissances. «Chez nous, les ingénieurs mécaniques savent qu’ils vont travailler sur des produits sur lesquels ils vont toucher à plein de choses et qu’ils vont apprendre», affirme Sébastien.

C’est ce qui a interpellé Louis, lorsqu’il a décidé de rejoindre CLEIO il y a 5 ans et demi. «Tu fais 5 ans et demi chez CLEIO et tu fais 5 ans et demi dans une compagnie plus standard, tu ne ressors pas avec le même bagage, c’est beaucoup plus riche», reconnaît-il.

Une de nos particularités, c’est la multidisciplinarité de notre équipe. Tout au long d’un projet, les ingénieurs mécaniques collaborent avec des designers, des ingénieurs électroniques, des développeurs logiciels et des experts en assurance qualité.

«On sait qu’on est un TOUT. On se complète entre départements. Oui, l’ingénierie mécanique est cruciale, mais notre travail ne ferait aucun sens sans les experts en design ou en stratégie, par exemple. Mon équipe, c’est plus que le groupe d’ingénierie mécanique. C’est tous les autres aussi. Pas de cloisons chez CLEIO: juste de la transparence entre chaque expertise. Une ouverture aux autres approches, et surtout, aux différentes façons de faire»

— Sébastien

Des projets avec leur lot de défis

CLEIO travaille sur des projets porteurs, majoritairement concentrés dans le domaine médical. Ce qui nous anime: l’idée de faire une différence significative dans la santé des gens par des réflexions qui ont lieu sous un seul et même toit. Pour Louis, c’est aussi l’assurance de ne pas tomber dans une routine en travaillant sur des projets toujours différents:

«Les projets changent souvent. Il y a toujours un petit défi de plus à aller chercher et c’est ce qui me garde motivé semaine après semaine»

— Louis

Au moment de la rédaction de cet article, notre équipe d’ingénierie mécanique a une quinzaine de projets en cours. «Il y a sept à huit projets qui sont dans une grosse période de développement, mais il y en a au moins autant qui sont du support et de la maintenance car on doit répondre aux demandes des anciens clients», précise Sébastien.

Ce sont des projets qui amènent leur lot de défis, notamment parce que les procédés de fabrication sont très diversifiés (thermoformage, métal en feuilles, injection de plastique, moulages de fibre de verre et de carbone) et parce que le lieu d’installation de l’appareil impose des contraintes. «Il y a une différence à faire un appareil qui va être sur roulettes et un appareil qui va être installé à l’hôpital et fixé au sol», ajoute-t-il.

Une question de culture

Mettre tout le monde à l’aise

De notre équipe à nos clients, jusqu’aux utilisateurs des produits que nous développons, c’est toujours l’humain qui prime chez CLEIO. Notre culture pourrait même se résumer en ces quelques mots.

«Ce ne sont pas juste des mots sur un site web», estime Sébastien. «Je suis vraiment sensible à ce que les gens se sentent bien. Quand je vois qu’il y a un inconfort, c’est vraiment important pour moi d’être capable d’en parler». Quand une erreur a été commise, il ne cherche pas de coupable: «J’essaie de comprendre où est-ce qu’on s’est trompé. C’est plus simple après ça de s’améliorer».

Ce penchant pour la communication et l’ouverture, Sébastien l’a acquis au fil du temps, en s’inspirant de la relation de confiance qu’il a tissée avec notre PDG, Alexis Bilodeau: «C’est quelqu’un avec qui je me sens vraiment à l’aise de dire ce qui me plaît et ce qui ne me plaît pas. C’est quelque chose que j’essaie d’avoir dans la relation avec les gens de mon équipe».

Cultiver l’esprit d’équipe

Toutes les deux semaines, Sébastien réunit toute son équipe au bureau de Laval pour que chacun puisse partager ses connaissances ou ses difficultés. C’est une manière de parler des enjeux et des défis d’un projet qui est inconnu au reste de l’équipe, mais aussi de trouver facilement des personnes-ressources pour résoudre un problème rencontré.

Ces rencontres sont très appréciées comme l’explique Alex: «Ça aide à avoir un bon esprit d’équipe. On s’entraide et on se parle beaucoup».

Au sein de l’équipe, l’ambiance est bonne. De plus en plus de personnes aiment venir travailler au bureau et il n’est pas rare que des activités soient organisées en dehors du temps de travail. «Ça peut-être un 5 à 7, comme une sortie en vélo. Il suffit qu’il y en ait un qui ait une bonne idée et on suit. Souvent, tout le monde a hâte d’y aller et de se retrouver pour faire autre chose que travailler», raconte Louis avec enthousiasme.

Et la suite?

Pour Sébastien, il n’y a pas de doute, l’avenir de son équipe sera placé sous le signe de la croissance avec l’augmentation du nombre d’ingénieurs mécaniques chez CLEIO.

Cependant, il compte affiner sa méthode de recrutement. Jusqu’à présent, il recherchait des personnes aux profils très similaires, car elles étaient souvent seules sur un projet : «J’avais besoin de personnes qui étaient touche-à-tout avec un côté créatif très très fort, qui avaient de la facilité à communiquer avec le client», détaille-t-il.

Aujourd’hui, il souhaite mettre plus d’emphase sur la rigueur, en embauchant des ingénieurs qui seront capables de bien documenter les projets et les tests: «Maintenant que l’entreprise grossit, on va avoir des plus gros projets. Je peux me permettre d’avoir quelqu’un d’un peu plus créatif avec quelqu’un qui est un peu plus rigoureux».

Sous les projecteurs

Sébastien

Louis

Alex

Vous êtes à la recherche d'une expérience professionnelle qui changera votre vie ?

Alors, si vous avez envie de vivre une nouvelle aventure professionnelle et de relever de nouveaux défis chez CLEIO, c’est peut-être le bon moment pour nous envoyer votre candidature!

Auteur et collaborateurs

Rédigé par
Caroline

Infolettre et Monthly Digest

Abonnez-vous pour recevoir notre contenu directement dans votre boîte courriel.

Articles que vous pourriez aimer

Au top ce mois-ci

Les coulisses d’une innovation médicale en santé cardiovasculaire

Gestion des risques

L’utilisabilité: un atout dans le contrôle des risques pour les dispositifs médicaux

Nouvelles

MedTech: les tendances de l’industrie pour 2024

Au top ce mois-ci

Les coulisses d’une innovation médicale en santé cardiovasculaire

Gestion des risques

L’utilisabilité: un atout dans le contrôle des risques pour les dispositifs médicaux