Au top ce mois-ciDéveloppement de produits

Prototypage de dispositifs médicaux: un aperçu complet du processus

Rédigé par
Caroline

Le prototypage est une étape essentielle dans le développement de dispositifs médicaux. Son objectif est de transformer des concepts en produits viables, fonctionnels et sécuritaires.

C’est grâce aux prototypes que les concepteurs de dispositifs médicaux peuvent améliorer le produit, en corrigeant les défauts de conception au fil des itérations, réduisant ainsi de manière significative les coûts et le temps de développement.
Pour répondre à ces questions, explorons en détails le processus du prototypage de dispositifs médicaux et ses impacts positifs sur le développement.

Le rôle du prototypage dans le développement d’un dispositif médical

Pour passer du concept à la réalité, le prototypage joue un rôle important. Il nourrit le processus itératif des designers jusqu’à ce que le dispositif médical réponde à toutes les exigences spécifiées.

C’est aussi une étape incontournable pour convaincre un investisseur dans le but d’obtenir un financement.

Améliorer la sécurité des utilisateurs et l’utilisabilité du dispositif médical

Le prototypage participe à améliorer considérablement la sécurité des utilisateurs et l’utilisabilité du dispositif médical en permettant des tests itératifs et des raffinements. Il est un atout précieux pour identifier les problèmes potentiels avant la production à une plus grande échelle.

Aussi, le produit a plus de chance de répondre aux normes réglementaires et aux besoins des utilisateurs. Grâce au prototype, le dispositif médical peut être testé avec de vrais utilisateurs dans des conditions réelles afin de prendre en compte leurs retours dans le processus de conception.

Sélectionner les matériaux et les techniques de fabrication appropriés

Choisir les bons matériaux et les bonnes méthodes pour la fabrication du prototype est crucial. Ces décisions peuvent avoir un impact sur le design global, sur les fonctionnalités du produit final, ainsi que sur le coût du développement.

Des facteurs tels que la résistance, la flexibilité, et la biocompatibilité doivent être considérés car ils peuvent influencer la sécurité et les performances du dispositif médical. Choisir un matériel inapproprié pourrait le rendre défaillant ou susciter des réactions indésirables chez les patients.
Pour cette raison, ces considérations doivent avoir lieu dès la conception du prototype afin de passer l’épreuve des tests et d’apporter des enseignements utiles.

Les étapes du prototypage d’un dispositif médical

Le prototypage d’un dispositif médical comporte plusieurs étapes, de la preuve de concept au prototype pilote. Suivre ces étapes permet de réduire le temps de développement, de s’assurer que le produit répond à tous les requis, et ainsi d’augmenter la probabilité de succès sur le marché.

De plus, chaque étape est l’occasion de procéder à des tests et d’itérer: une démarche essentielle pour le développement de dispositifs médicaux complexes.

1. La preuve de concept

C’est la première étape du prototypage. Elle permet de valider l’idée fondamentale qui est derrière le dispositif médical, garantissant que le concept de base est viable et a le potentiel pour un développement ultérieur.
C’est à ce moment qu’il est possible d’évaluer si les principes théoriques peuvent être traduits avec succès en un modèle fonctionnel.

2. Le prototype Alpha

À cette étape, la version fonctionnelle du dispositif médical est créée. Son objectif est de tester les fonctionnalités et d’intégrer les premiers retours des utilisateurs.
C’est aussi à ce moment que les premiers défis techniques et fonctionnels apparaissent, préparant le terrain aux futures itérations.

3. Le prototype Bêta

Les matériaux, l’interface utilisateur et le logiciel, le cas échéant, deviennent de plus en plus précis. Le prototype Bêta se rapproche du dispositif final et permet de réaliser des tests rigoureux. Les ajustements nécessaires reposent sur une interaction complète de l’utilisateur avec le produit.

4. Le prototype pilote

Le prototype pilote ressemble de près au produit final en termes de design, d’expérience utilisateur et de fonctionnalité. Il est utilisé pour les tests de pré-commercialisation en vue d’une approbation réglementaire en s’assurant qu’il répond à tous les requis. À l’issue, le produit est prêt pour le lancement sur le marché.
Comme nous venons de le voir, chaque type de prototype répond à un objectif précis, allant de démontrer la faisabilité avec de simples maquettes, à simuler le produit final. Il est important de comprendre l’objectif de chacun afin de s’en servir pour communiquer de manière adéquate.

Par exemple, un prototype visuel pourrait être utilisé tôt dans le processus de design afin d’obtenir le soutien des parties prenantes, tandis qu’un prototype fonctionnel serait nécessaire pour mener des tests utilisateurs étendus et des évaluations réglementaires.

Les techniques de prototypage d’un dispositif médical

Les techniques choisies pour le prototypage varient en fonction de la complexité et des besoins spécifiques du dispositif médical développé. Choisir la technique appropriée est crucial pour pouvoir simuler avec précision les fonctionnalités et l’interface utilisateur du futur appareil.
Voici quelques techniques de prototypages répandues:

L’impression 3D

Cette technique de prototypage utilise la superposition de couches de matériaux pour créer des pièces complexes directement à partir de modèles numériques, offrant une grande flexibilité en termes de forme et de design.
Elle est particulièrement utile pour les prototypes qui nécessitent une personnalisation élevée ou des géométries qui seraient impossibles à réaliser avec des méthodes de fabrication traditionnelles.

Le moulage par injection plastique

Le moulage par injection consiste en l’injection de matière plastique fondu dans un moule pour produire des pièces à grande échelle de manière économique.
Cette méthode est idéale pour la fabrication en série de composants qui doivent répondre à des critères stricts de consistance et de qualité, permettant la production rapide de grandes quantités de pièces identiques.
Il est aussi possible de réaliser de petites quantités en peu de temps avec des méthodes de moulage dans des moules prototypes moins résistants mais plus économiques. C’est une bonne solution pour pouvoir rapidement faire des tests.

L’usinage CNC

L’usinage CNC (Computer Numerical Control) utilise des outils commandés par ordinateur pour soustraire le matériau d’un bloc solide et façonner des pièces avec une grande précision.
Cette technique est privilégiée pour les prototypes nécessitant une précision extrême et des tolérances serrées, et elle est souvent utilisée pour des matériaux durs tels que les métaux et les plastiques durs.

Prototypage interactif

Cette technique est fréquemment utilisée pour les prototypes numériques. Qu’il soit de basse ou de haute fidélité, le prototype interactif permet aux parties prenantes de cliquer sur les différents écrans et de comprendre les interactions entre les différents éléments de l’interface utilisateur.
Three prototypes of the same product

Les défis reliés à la fabrication de prototypes

La fabrication de prototypes dans le domaine des dispositifs médicaux est jonchée de défis complexes qui exigent une bonne synchronisation entre les différentes disciplines impliquées, l’objectif étant d’obtenir un prototype pertinent pour les tests de tous et chacun. Cependant, cette synergie n’est pas évidente à créer et nécessite une équipe expérimentée.

Intégration interdisciplinaire

Le prototype intègre souvent des composants électroniques, mécaniques et logiciels qui nécessitent une collaboration étroite entre les ingénieurs des différentes disciplines. Pour cela, chaque discipline impliquée doit communiquer clairement ses besoins et contraintes.

Gestion des modifications

Au fur et à mesure que le prototype évolue, chaque modification apportée par une discipline peut affecter le travail des autres. Les modifications doivent être gérées rigoureusement pour que toutes les équipes avancent dans la même direction.

Respect des normes réglementaires

Les prototypes doivent être conformes aux normes de sécurité et de performances imposées par les organismes réglementaires. Il est donc important que chaque discipline comprennent et appliquent ces normes dans leur conception.

Délais et budget

Respecter les délais et rester dans les limites du budget est un défi constant. Les retards dans la livraison de composants, les révisions inattendues ou les problèmes de fabrication peuvent rapidement avoir un impact sur le calendrier et faire augmenter les coûts.

Le prototype à l’épreuve des tests

Les tests jouent un rôle important dans le processus de vérification et de validation du prototype. Ils garantissent que l’appareil fonctionne tel qu’il est prévu, de manière sûre et efficace. Cette étape est incontournable pour répondre aux exigences réglementaires et obtenir l’approbation du marché.

Les premiers prototypes ne sont souvent pas complets en ne possédant pas toutes les fonctionnalités finales, mais ils doivent tout de même pouvoir répondre aux besoins de vérification en cours de développement.

Planification et définition des tests

La phase de planification consiste à définir de manière précise les objectifs des tests en se basant sur les normes réglementaires et les exigences fonctionnelles du dispositif.
Cette étape permet d’établir des critères clairs de réussite et d’échec pour chaque test, assurant ainsi une évaluation rigoureuse et structurée du prototype.

Les différents types de tests

Les tests du prototype concernent toutes les disciplines impliquées dans le développement. Les tests fonctionnels vérifient que le prototype fonctionne selon les spécifications de conception, tandis que les tests d’utilisabilité évaluent son intuitivité et sa facilité d’usage pour identifier les problèmes ergonomiques potentiels et les risques liés à l’utilisation.

D’autre part, les tests de fiabilité s’assurent de la durabilité et de la robustesse du dispositif dans des conditions normales et extrêmes. Les tests de sécurité, quant à eux, garantissent qu’il ne représente aucun risque pour les utilisateurs en intégrant des analyses électriques, mécaniques et de biocompatibilité.

La validation réglementaire

Après les phases de tests, la validation réglementaire commence par la collecte et l’analyse des données pour prouver la conformité du produit aux normes réglementaires.
Ce processus implique la préparation de documentation détaillée pour les soumissions réglementaires, un pas décisif vers l’approbation du dispositif par les autorités de santé.

Analyse des résultats et itérations

L’analyse des résultats des tests est cruciale pour déterminer les ajustements nécessaires. Basé sur cette analyse, le prototype peut être modifié et testé à nouveau, dans un processus itératif, jusqu’à ce que tous les standards de performance et de sécurité soient irréprochablement atteints, préparant le dispositif pour un lancement réussi sur le marché.
Alors que le domaine des technologies médicales continue d’évoluer, le prototypage favorise l’innovation tout en améliorant l’impact sur la vie des patients.

C’est une étape indispensable dans le développement d’un dispositif médical, car il permet d’affiner son design et d’améliorer ses fonctionnalités, sans perdre de vue sa sécurité et sa performance.

C’est aussi une manière de s’assurer que le produit innovant répond aux exigences élevées de l’industrie médicale, tout en réduisant significativement les coûts et la durée de son développement.

Auteur et collaborateurs

Rédigé par
Caroline

Infolettre et Monthly Digest

Abonnez-vous pour recevoir notre contenu directement dans votre boîte courriel.

Articles que vous pourriez aimer

Au top ce mois-ci

Comment intégrer l’ingénierie d’utilisabilité dans le développement de dispositifs médicaux

Assurance qualité

Renforcer la sécurité des utilisateurs de dispositifs médicaux avec IEC 62366-1 et les normes associées

Logiciels

Développement de logiciels pour dispositifs médicaux: Guide complet

Au top ce mois-ci

Comment intégrer l’ingénierie d’utilisabilité dans le développement de dispositifs médicaux

Assurance qualité

Renforcer la sécurité des utilisateurs de dispositifs médicaux avec IEC 62366-1 et les normes associées

Want your innovative ideas to create a positive impact?

Answer a few questions and get a free, no-strings-attached, 45-minute consultation with our industry-leading experts